lundi 21 juin 2010

Eloge de la courbe...

Alliance du bois, du feu, de l'eau...et de la main!

Un cercle de 83 trous (Tunduk en Kirghize) en cours de finition. Celui-ci est réalisé à partir de deux planches de frêne cintrées à la vapeur.
Les trous carrés sont obtenus à l'aide de fers chauffés à rouge.

Sa réalisation comporte 12 étapes (choix des parties de la planche, débit, mise en longueur, réalisation des biais d'assemblage, étuvage et cintrage, calcul des emplacements des trous, perçage, brûlage, ponçage...)

Le dôme qui viendra s'ajouter est également réalisé à l'aide de bois cintré.

Une perche qui vient de sortir du "Yak" (outil permettant la butée et le cintrage des perches) après une semaine de séchage. La courbe des perches donne à la yourte sa forme caractéristique en coupole (yourtes turkmènes, kazakhes, et kirghizes uniquement).
Le cintrage du châtaignier (c'est le saule qui est utilisé en région d'origine) s'effectue à partir de gaulettes fraîchement coupées. La qualité de ses fibres et l'absence de noeud est essentielle.
Exposé durant plusieurs heures à une forte chaleur et à la vapeur (caisson étanche), le bois perd sa sève qui est chassée et remplacée par l'eau. En sortant du caisson, l'évaporation va intensifier le processus de séchage.
"Le bois donne le La... et force de pratique, l'artisan apprend à jouer"