lundi 16 mai 2011

Perches en bois rond...

A droite, perches de châtaignier "épluchée" et "planée

     Ce sont des gaules en bois rond de saules qui sont utilisées traditionnellement pour le cintrage des perches de toit en Asie centrale.
Elle donne à la yourte un aspect plus organique très différent des perches rectilignes en bois scié. 
 En Europe, Un grand nombre de fabricants de yourtes de type mongole utilisent en priorité du bois scié, plus droit et plus facile à obtenir.
Pourquoi du bois rond?
 La perche de toit des yourtes kirghizes ou kazakhes est cintrée sur sa partie inférieur et le bois rond entier permet d'obtenir ce cintrage à chaud sans risque de fragiliser ou de casser celle-ci sous l'effet de la contrainte.
De plus, à section égale, le bois scié reste beaucoup plus fragile que le bois rond naturel (non usiné), les fibres du bois restant intactes. Et cet l'aspect naturel plaît à beaucoup.
Cela dit, la gaulette droite, bien régulière, sans trop de nœuds, et en nombre important ne court pas toujours les bois!  A moins de connaître les bons fournisseurs.


L’écorçage:
     La méthode de cintrage ne permet pas de garder l’écorce, qui pli et se décolle à l'endroit de la courbe.
Si l'on souhaite garder l'écorce sur des perches droites, on obtient après étuvage une écorce très noir et très brillante (deuxième gaulette à gauche sur la photo ci-dessus). De plus, un étuvage à 100 degrés va assainir le bois de tout champignons ou parasites pouvant se cacher sous l'écorce... très esthétique pour du mobilier par exemple.
Il existe plusieurs moyens d’écorcer une perche de bois brut. C'est une opération assez longue si on choisi de le faire à la plane ou au couteau(!). Même si le banc d'âne (voir article précèdent) viens rendre le travail plus confortable.

  On peut aussi la peler comme une banane, en la travaillant fraîche et en la faisant séjourner assez longtemps dans une étuve ou dans l'eau bouillante (méthode employée par les fabricants de cannes).
Cette dernière technique est de loin la plus simple et la plus rapide, mais demande un équipement particulier. 
De plus, on ne touche pas aux fibres du bois! Un gain en solidité évident.
Le résultat est différent selon la méthode choisi. Le temps passé aussi, bien sur!