samedi 9 juillet 2011

Yourte Kirghize de 16m²

Une des dernières yourtes (4,5m de diamètre) lors de son montage à blanc
Elle servira de chambre à un enfant.

Les perches de toit, sont au nombre de 58 (soit une tout les 24 cm!). Cette densité de perches (et donc de maillage des treillis) est très proche de celle des yourtes traditionnelles (C'est une des condition à l'utilisation du feutre comme revêtement extérieur tout en assurant une excellente rigidité à l'ossature).

On voit ici le cintre des perches de toit, typique des yourtes kirghizes, kazakhes et Turkmènes d’Asie centrale.
Celles-ci sont des gaulettes de châtaignier écorcées à chaud et huilées.
Le double cintrage des treillis représente un travail long et précis qui en plus de donner un style particulier à la yourte, permet la reprise des forces verticales ainsi qu'une contention périphérique, assurant ainsi une meilleur stabilité de l'ensemble.
Enfin, la jolie "Boz-huy" à deux portes prend sa forme.
Chaque partie de la yourte est confectionnée indépendamment. Monter une yourte pour la première fois procure à coups sur un sentiment d'accomplissement. Rassembler, unir, amener dans le cercle tous les éléments telles les pièces d'un puzzle, d'un mandala... à quelque-chose de magique... Une symbolique qui m'est chère!