mercredi 21 novembre 2012

Petite Grand-Mère...une yourte de 30 ans

  Voici une ossature de yourte kirghize (fabriquée là-bas) qui m'a été transmise par Andrej, un voyageur originaire du pays des boz-huy et du lait de jument fermenté.
 Je suis en train de lui refaire une petite jeunesse (porte en mélèze double vitrage, révision des treillis, rabotage des perches, changement des cordages, feutre, revêtement imperméable...etc).
  Une fois révisée et habillée, elle restera avec nous et se promènera sur les salons, les événements et petites rencontres festives du coin.
Diamètre: 4,5m
Nbre de perches: 64 (20cm entre chaque) 
Hauteur des murs:1,60m (treillis cintré 9 trous)
Toutes les parties de la yourte sont en lamellé-collé de peuplier et de mélèze..... du joli travail et qui donne une ossature très robuste et très durable (une technique plutôt contemporaine et pas vraiment traditionnelle(!) mais je trouve tout de même ses formes très attirantes pour son age).

Treillis en "S" caractéristique des yourtes kazakhes ou kirghizes

Nœuds en cuir de chameau
Quelques mois plus tard....... (Mars 2013)
Voici la petite Kirghize entièrement révisée et adaptée à une utilisation comme lieu d'accueil et itinérante (salons, évènements...)
Le choix des matériaux de revêtement a été effectué afin de faciliter son stockage et son montage/démontage (légèreté et facilité d'entretien).
-Revêtement imperméable: Bâche nautique 290gr/m2
-Isolation: laine aiguilletée et renforcée 900gr/m2 (qualité industrielle....... rien a voir avec le feutre artisanale! Question de moyen du moment!).
-Chapeau: Feutre de laine Corse 100% artisanal et imperméable.
-Porte vitrée + châssis bois pour la sortie de poêle.


Un peu de "Froufrou" au Look Kirghize pour rappeler ses origines!




Un petit nid douillet pour les amis de passage!

dimanche 7 octobre 2012

Rencontres Chemins faisant , du 16 au 21 octobre 2001, St Paul LeJeune

 Le projet Chemins faisant est né d'une initiative personnelle.
L'aventure commence avec l'acquisition de 2 yourtes, une alternative concrète face à la difficulté aujourd'hui d'accéder à un logement, accessible et décent. Un habitat adapté surtout à mon projet de vie, un habitat léger, réversible et transportable.
https://mail-attachment.googleusercontent.com/attachment/u/0/?ui=2&ik=5ae3269e7d&view=att&th=13a2adf7fc12b309&attid=0.1&disp=inline&safe=1&zw&saduie=AG9B_P82pwikVjoBAtzQM_zE78w1&sadet=1349595022027&sads=lyDvxXyVzuN7WDpkFZMyXtfIrHE&sadssc=1
Le tout début de l'histoire, c'est une audace , celle de vouloir vivre une autre façon d'habiter (il y en a beaucoup d'autres!),  un rêve de simplicité ... un chemin dans et avec le vivant.
Et la suite de l'histoire, c'est la rencontre,la rencontre dans le mouvement (les yourtes se déplacent) parce que c'est cet espace rond , doux qui invite au partage.
La Mairie de St Paul Le Jeune a accepté d' accueillir notre campement de septembre à novembre 2012, entre l'église et l'école.
L'accueil des habitants est favorable: cette présence, assez inhabituelle en plein coeur d'un village, questionne, interroge , suscite des réactions nombreuses, plutôt bienveillantes et respectueuses.
La yourte va bientôt accueillir les enfants de l'école (en partenariat avec la bibliothèque) et ceux du Centre de Loisirs pendant les vacances. D'autres propositions en cours...
Chemins faisant est aussi depuis peu une association avec une équipe.
Ce périple itinérant est pour l'instant dans une démarche de spontanéité et d'autonomie: il ne bénéficie d'aucun soutien financier, public ou privé.
C'est dans ce contexte que se situe cette proposition "événementielle" sur une semaine dans et autour des yourtes, à St Paul Le Jeune , du 16 au 21 octobre 2012: spectacles, musique, ateliers, conférence avec l'ethnobotaniste A. Renaux et une journée de rencontres autour de l'habitat léger, le jeudi 18 ( de nombreux intervenants invités pour les échanges l'aprés midi et une projection en soirée ).
Nous vous y attendons nombreux

Au plaisir de la rencontre
Linda
Tél: 07 70 26 72 17
http://cheminsfaisant.eklablog.com


Rencontres entre deux mondes
Visite des yourtes et ateliers à thème


L’intérieur nomade de Linda

mercredi 4 juillet 2012

Fabrication d'un séchoir solaire...

     Voici le "fruit" de mes heures supplémentaires de ces derniers temps... Un séchoir solaire maison pour la saison des fruits qui s'annonce juteuse...euh... pas si on les sèche du coup! (mdr)
Le séchage est sans doute la méthode de conservation la plus ancienne et la plus douce pour les vitamines.
     Les fruitiers et le potager commencent enfin à produire sur une terre très argileuse où poussaient uniquement des vignes à l’époque....Dur, dur!
     Il en a fallu des brouettes de compost, de fumier et de temps à soigner et entretenir tout ce petit monde. Mais les résultats commencent à se faire sentir.
     Ce modèle m'a été inspiré par le site onpeutlefaire.com via "Les Douze Artisans." Une association Hollandaise qui s’investit dans le développement et l'information de solutions alternatives techniques et écologiques pour la vie moderne. Le modèle de base étant plutôt imposant, j'ai volontairement réduit les dimensions de 30%. En voici le plan et le fonctionnement (détails plus lisibles sur le site onpeutlefaire):
A noter que je ne propose pas ce séchoir à la vente..... juste une idée de réalisation de plus! 
DO IT YOURSELF!
 
     Au total, c'est 2m2 de surface de séchage pour un temps express (selon les fruits).

Les trous pour l'entrée d'air
C'est parti mon kiwi!

Let's Go L'abricot!!!
Courons les vergers! Miam miam!
VIVE LA CROISSANCE!!! De nos potagers, de nos vergers et de nos mouflets!
A bientôt!

Une yourte en Pays cathare...

Avant de dérouler le feutre...
   Au pied de la Montagne Noire, là bas, non loin de Carcassonne, au beau milieu des chênes verts, des pins parasols, des Myrtes, des Cistes et des fauvettes.... Une yourte kirghize de 20m2 (5m de diamètre) s'est délicatement posée au milieu d'une petite clairière surplombant la vallée.
      Un plancher circulaire (d'un diamètre légèrement supérieur à la yourte) a été installé lui-même sur une terrasse plus grande, montée sur pilotis.
      Cette formule facilite l'entretien de la yourte et permet un aménagement extérieur plutôt appréciable. De plus, étant donné ici le fort dénivelé, le "sous-sol" de la terrasse offre un vaste espace de stockage (bois de chauffage, outillage...)
   
Cette ossature nomade est pour moi une sorte d'aboutissement. Le résultat d'un bon nombre d'heures d'observation, de réflexions et d’expérimentations...de rêves aussi!
 Il est vrai que ce type de yourte ne ressemble en rien aux yourtes contemporaines ou dites modernes, de par le choix des matériaux et le travail des boiseries. Elles offrent cependant une grande robustesse, une grande souplesse, un confort feutré et de très bonnes qualités d'isolation et de perspirance (présence d'un freine-vapeur entre les deux couches de feutre).
     Cependant, soyons clairs, de part son entretien, il est évident que le revêtement extérieur en feutre imperméable nécessite une présence quasi-continue en saison humide et froide, de façon a chauffer l’intérieur, retendre les feutres...
Pour répondre a des exigences plus techniques, et/ou afin de répondre de plus en plus a des demandes de locations événementielles, je réfléchi actuellement a travailler également avec des revêtements extérieurs plus techniques (polycoton, bâche nautique). Plus légère et plus maniable, la yourte peut ainsi être montée et démontée plus facilement (sous la pluie, s'il le faut) et surtout elle permet une plus grande facilitée de stockage. Ces revêtements évidement beaucoup moins naturels n'offrent pas les même qualités écologiques.
Un compromis pas facile a faire! A suivre donc!

Un espace à aménager...

Un espace a habiter...
Avec des ailes, pour encore plus de légèreté...

samedi 10 mars 2012

Une Yourte!? Où ça?

En ces temps aux yeux de nos institutions, l'habitat atypique ne fait pas bonne presse et la liberté d'habiter autrement est  parfois mal perçu, la yourte en feutre (ou "maison grise" pour les peuplades nomades d'Asie Centrale) offre une solution discrète en s'intégrant harmonieusement à son environnement.
Le Maire d'un village où nous avons monté une yourte en feutre tout dernièrement a même été séduit!


" Les nœuds sacrés de la vraie amitié se forment bien plus facilement sous un humble toit et dans les cabanes des bergers que dans les palais des rois" L'Arioste (poète italien)

"Ce ne sont pas les grandes maisons qui rendent riches mais les grands cœurs" Delia Tetreault




lundi 5 mars 2012

Magnifique ossature Kirghizo...Ardéchoise

    Coup d’œil sur cette ossature nomade de 6m de diamètre composée de 3 ouvertures vitrées.
Le treillis des murs est ici plus dense qu'à l'habitude (11 trous au lieu de 9) et le cintrage des perches de toit a été légèrement  accentué. Ce qui donne d'avantage de courbes et de rondeur!


Le tunduk ou anneau de compression: Cintrage frêne massif  (78 mortaises)
Les perches de toits, réalisées en gaulettes de châtaignier, sont écorcées a la vapeur et également étuvées afin d'obtenir le cintre caractéristique des yourtes ou Boz-huy d'Asie centrale.
Le treillis des murs sont réalisés en lattes de frêne doublement cintrées une à une à la vapeur.
La teinte rouge ocre est obtenue à partir de pigments naturels.
Assemblage des treillis traditionnel